Handicaps rares : un 3e schéma national 2021-2025 a été publié en juillet

Auteur : CNSA

Le 3e schéma national d’organisation sociale et médico-sociale pour les handicaps rares 2021 - 2025 poursuit les ambitions des deux précédents schémas avec la même volonté d’assurer à tous et pour chacun un accompagnement de qualité.

Le précédent schéma a permis de déployer le dispositif intégré d’accompagnement des personnes en situation de handicap rare, notamment à travers la mise en place de 12 équipes relais handicaps rares (ERHR). Le schéma 2021 - 2025 vise à consolider les progrès apportés dans l’organisation de l’offre et à accompagner la transformation de cette dernière au bénéfice et avec les personnes en situation de handicap rare et leurs proches aidants.

Il est le fruit d’un long et large travail de concertation mené par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) avec le  Groupement national de coopération handicaps rares (GNCHR) et associant les acteurs du dispositif intégré handicap rare (DIHR), les associations représentatives des personnes, les agences régionales de santé (ARS) et les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Le schéma 2021-2025 est structuré autour de 3 axes :

  •  Assurer une réponse pour tous et pour chacun,
  • Renforcer la dynamique d’intégration au sein des territoires et garantir la lisibilité de l’offre et la complémentarité des dispositifs pour les professionnels, les personnes et leurs proches aidants,
  • Produire, partager et diffuser les connaissances sur les handicaps rares pour apporter des réponses aux personnes.

Ressources


Télécharger le document de synthèse du 3e schéma national 2021-2025 en .pdf

Accéder à l'arrêté du 16 avril 2021 relatif au schéma national d'organisation sociale et médico-sociale pour les handicaps rares

Visualiser les schémas précédents sur le site de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)

Visualiser l'infographie FIRENDO "Vivre avec une maladie rare endocrinienne en France"